25/11/2010


25/11/2010
Dix soumissionnaires pour l’évaluation de Djezzy
La banque d’affaires devrait être connue aujourd’hui


La banque d’affaires devant accompagner l’Etat algérien pour l’acquisition de l’opérateur de la téléphonie mobile Orascom Telecom Algérie (OTA), de son nom commercial Djezzy, n’est pas encore connue. La séance d’ouverture des plis des offres techniques et financières des banques d’affaires soumissionnaires a été entamée hier après-midi au siège du ministère des Finances par le dépouillement des dossiers afin d’étudier leur conformité avec le cahier des charges. Les offres étaient basées sur l’évaluation financière de l’entreprise Djezzy.

Selon le service de la communication de ce département ministériel, la banque d’affaires sera très
probablement connue aujourd’hui.Dix cabinets-conseil et banques d’affaires ont répondu à l’appel d’offres international lancé récemment par le ministère des Finances pour accompagner l’opération d’acquisition par l’Etat algérien d’OTA, en vertu du droit de préemption. La valeur des offres était comprise entre 1,8 million d’euros et 10,8 millions d’euros (taux du jour 14,36 millions de dollars).

La commission ministérielle d’ouverture des plis a ainsi «constaté la conformité des plis ouverts avec le cahier des charges élaboré par le ministère avant que la commission d’évaluation des offres ne prenne la relève incessamment», explique-t-on.
Les soumissionnaires sont Renaissance Capital (Grande-Bretagne, 14,36 millions de dollars), le groupement Rothschild (12,55 millions de dollars), Global Investment House (Koweït, 10,43 millions de dollars), Goetz Partners (Allemagne, 8,82 millions d’euros), Cuturs-Mallet-Prevost-Mosle-LLP (Etats-Unis, 1,8 million d’euros), HSBC (8,19 millions de dollars), Grant Thornton (3,6 millions d’euros), Swicorp (Arabie saoudite, 6,38 millions d’euros), Shearman and Sterling-LLP (France, 2,155 millions de dollars), RSM (Tunisie, 6,58 millions de dollars). Quant aux délais proposés par les soumissionnaires pour l’achèvement de l’évaluation d’OTA, ils vont de 2 mois (RSM) à 6 mois (Rothschild). La sélection prendra en considération les deux offres (technique et financière). Le choix final du partenaire se fera sur la base de plusieurs critères, insérés dans l’avis d’appel d’offres international restreint lancé le 12 octobre dernier. La conclusion de l’opération d’acquisition de Djezzy pourrait intervenir dès le premier semestre de l’année 2011, selon le ministre de la Poste et des TIC, Moussa Benhamadi. D’ailleurs, le gouvernement algérien table sur un début de négociations dès janvier 2011.
Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a fait savoir que seuls les experts désignés seront chargés de déterminer la valeur de la société.

La loi de finances 2009 avait instauré le «droit de préemption» selon lequel tout changement de propriétaire en matière de licence soit fait avec l’autorisation de l’ARPT (Autorité de régulation de la poste et des télécommunications) et les pouvoirs publics. «Toute transaction concernant OTA, sans le recours aux pouvoirs publics, sera nulle et non avenue et pourrait aboutir au retrait de la licence de téléphonie concédée à cette entreprise de droit algérien», avait averti le ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication.
Source : latribune-online.com

1 Responses to “ ”

Anonyme a dit…
29 novembre 2010 à 00:12

waaaaaaaaaaaw


Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

Copyright © 2011 | Nous contacter