25/11/2010


25/11/2010
LG Optimus 7, le bon compromis

Premier smartphone du constructeur coréen à embarquer Windows Phone 7, lÂ’Optimus 7 semble être promis à un bel avenir. Présentation.

Sur le papier, l’Optimus 7 ressemble beaucoup aux autres terminaux tournant sous la nouvelle mouture de l’OS de Microsoft. Logique puisque la firme américaine impose aux fabricants une fiche technique minimale pour que leurs terminaux puissent utiliser l’OS. L’Optimus 7 n’a donc techniquement rien de différent de la plupart des derniers smartphones.

Avec un design aussi sobre qu’élégant, la construction du terminal est particulièrement soignée. Le large écran tactile de 3,8 pouces bénéficie à ses extrémités hautes et basses d’un arrondi faisant tout son charme. La coque est composée de deux éléments distincts, à savoir un plastique tendre au toucher rappelant de la gomme pour le contour, et une plaque en aluminium brossé pour le capot arrière. Le tout est du plus bel effet, sans compter qu’un effort tout particulier a été porté au capteur photo situé sur un module intégrant aussi le flash led.

Le tout semble vraiment solide, l’Optimus 7 laisse une impression de robustesse qui inspire confiance. Les touches présentes au bas de l’écran sont, elles, physiques contrairement à la majorité des Windows Phone de la concurrence qui optent eux pour des touches sensitives. Dommage toutefois que ces trois touches (précédent, menu, recherche) ne soient pas rétroéclairées, même si avec leur nombre restreint on ne risque guère de les confondre.

Le petit plus LG

Le hardware de ce smartphone ne créera pas de grande surprise. Architecturé autour d’un puissant processeur Qualcomm cadencé à 1 GHz, le E900 (c’est son autre nom) respecte le cahier des charges imposé par Microsoft. L’écran TFT capacitif de 3,8 pouces (800 x 480 pixels) est de bonne facture, bien qu’il ne puisse pas rivaliser avec un écran super AMOLED d’un Galaxy S ou le Retina d’un iPhone. Le capteur photo qui l’équipe est fort de 5 mégapixels et sera même capable de capturer de la vidéo en HD 720p. Pour le reste, il faut compter sur les traditionnels Wi-Fi, Bluetooth, GPS et compas. Le connecteur Jack situé sur la tranche supérieure est au standard 3,5 mm et le connecteur micro-USB situé sur la tranche droite est dissimulé sous une petite trappe. À noter qu’il ne sera pas possible d’utiliser le smartphone comme disque dur, Microsoft limitant son utilisation.

Enfin, et c’est sur ce point que LG se démarque de la concurrence, l’Optimus bénéficie de 16 Go d’espace de stockage, une bénédiction pour tous ceux qui aiment embarquer de nombreux fichiers multimédias sur leur terminal, sachant que la mémoire des Windows Phone n’est pas extensible et que l’ensemble de la concurrence ne propose que 8 Go d’espace sur ses terminaux. Un détail qui pourrait lourdement peser dans le choix final d’un Windows Phone donc.

Pour son premier Windows Phone, LG frappe fort en proposant un terminal à la finition exemplaire. L’Optimus embarque 16 Go d’espace de stockage quand ses petits concurrents sous Windows Phone 7 n’en proposent que 8, un point crucial dans le choix d’un terminal sous l’OS de Microsoft quand on sait que la mémoire n’est pas extensible.
Source : tekit.fr

0 Responses to “ ”

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.

Copyright © 2011 | Nous contacter